La mode en 2020 : ces trois villes s’invitent dans le circuit !

La mode en 2020 : ces trois villes s’invitent dans le circuit !

Paris, New York, Londres et Milan sont incontestablement les premières destinations de mode dans le monde. Il faut dire que les meilleurs créateurs s’y produisent au moins deux fois par an, et certains des plus grands noms de la scène y résident à longueur d’année. Toutefois, en 2020, des concurrents étonnants sont en passe de jouer des coudes avec ces destinations huppées. Que vous soyez un professionnel de la mode ou simplement un amateur des strass et paillettes, on vous propose aujourd’hui le triptyque des villes émergeantes où vous pourrez vivre votre passion différemment.

#1 Athènes ou la renaissance de l’artisanat antique

Un peu plus de dix ans après la crise financière grecque, Athènes renaît de ses cendres en tant que destination touristique de premier choix, affichant un excellent rapport qualité-prix. La ville met l’accent sur l’art, la culture et la mode. Début 2020, l’édition grecque de Vogue a été relancée… un symbole qui en dit long sur la convalescence de la cité.

La célèbre marque athénienne « Ancient Greek Sandals », vendue dans le monde entier, a ouvert son premier flagship au cœur de la ville l’été dernier, avec un intérieur qui s’inspire des artefacts de la Grèce Antique et de l’artisanat traditionnel olympien, avec notamment des tentures murales en textile fabriquées par des artisans locaux.

LALAoUNIS, qui vient également de muscler sa présence dans la ville avec un magasin haut en couleur, signé par le cabinet d’architecture primé Riba, continue d’attirer les fashionistas du monde entier avec des collections prestigieuses, sans discontinuer, depuis les années 1940. Les bijoutiers grecs, qui peuvent compter sur un savoir-faire traditionnel ancestral, occupent une place de choix dans l’échiquier des bijoutiers européens. Pendant la crise, des bijoutiers grecs comme Ileana Makri ou Maggoosh se sont expatriés à Paris ou à New York. Ils reprennent aujourd’hui du service du côté d’Athènes.

#2 Albuquerque : l’anti-héro de la mode version USA

Propulsée au rang de ville cultissime par la série à succès planétaire Breaking Bas, Albuquerque est aujourd’hui reconnue dans le monde entier pour sa culture vestimentaire à la marge des tendances dites « mainstream ». Ici, il n’est pas question de reprendre les trends de New York ou de Los Angeles. Les costumes traditionnels, l’art amérindien et l’artisanat mexicain priment sur le reste.

La ville d’Albuquerque a été à l’origine de l’émergence du style « Desert Chic ». D’ailleurs, des passionnés du genre se retrouvent dans la rue Nob Hill, à proximité de l’université du Nouveau-Mexique, pour arborer des tenues audacieuses portées par le denim, la laine, l’argent et la turquoise. Des accessoires dignes des Western Spaghettis s’y invitent pour un rendu détonnant. Le cuir usé, les chapeaux texans et les bottines éprouvées par le temps et le désert aride sont également des incontournables du style « Desert Chic ».

Rappelons qu’en tant que français, vous pouvez vous rendre aux Etats-Unis sans passer par la case visa, à condition que votre séjour ne dépasse pas les 3 mois et que vous n’exerciez aucune activité rémunérée sur place. Il suffit de remplir le formulaire ESTA officiel en ligne. La réponse est instantanée et favorable dans 99% des cas !

#3 Marrakech, meilleure illustration de la tradition couplée à la modernité

Depuis plusieurs décennies, Marrakech attire les créateurs de mode qui viennent y trouver l’inspiration, avec des mélopées d’Orient, des paysages à couper le souffle et un soleil généreux qui répond toujours présent.

Le créateur Yves Saint Laurent y a élu domicile à partir des années 1960 et y a dessiné nombre de ses caftans et de ses robes, reprenant les mêmes palettes de couleurs sensuelles que celles des marchés des épices. Aujourd’hui, et plus que jamais, la ville touristique marocaine assume son rôle de destination de mode alternative, moins consensuelle, plus sauvage et surtout plus audacieuse.

Le tourisme marocain se porte bien, et la culture marocaine impose son cachet dans l’industrie de la mode avec le boom des caftans, des jellabas, des tarbouches et autres articles textiles pittoresques revisités par les artisans locaux. Le Maroc a accueilli 3,6 millions de touristes au cours des quatre premiers mois de 2019, soit une augmentation marquée de 6 %. L’industrie du textile et de l’habillement emploie 183 000 personnes, ce qui représente 26 % des emplois industriels du pays.

En hommage à Marrakech, Christian Dior a organisé un spectacle de défilés pour sa collection Resort 2020. Avec ses marchés animés, ses couchers de soleil surréalistes et son flot constant de couleurs, Marrakech est une source d’inspiration intarissable pour les créateurs de mode, quel que soit leur statut.